La Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) s’étend sur plus de 12 000 ha dans la vallée du fleuve Sénégal aux portes de la ville de Richard-Toll.

Le complexe agro-industriel de la CSS, unique au Sénégal, permet de réaliser la canne, en sucre raffiné. Ce processus vertical de fabrication, a conduit la CSS à se doter de moyens exceptionnels tant en matière de ressources humaines que de logistique.

La société est également remarquable par son autonomie énergétique. En effet, l’usine utilise les résidus de canne (la bagasse) comme combustible dans une chaudière à vapeur qui, couplée à une centrale électrique, permet non seulement de fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement du complexe industriel (machines, pompes d’irrigation, etc.) mais pourra répondre également, au terme du projet, aux besoins des habitants de la ville de Richard-Toll.

La capacité de production actuelle de l’usine est de 100 000 tonnes de sucre par an, mais la CSS ambitionne d’atteindre 150 000 tonnes à l’horizon 2014/2015, soit largement le niveau d’autosuffisance en sucre du pays. Ce projet d’envergure a pris le nom de “Projet KT 150“.

Depuis 2008, avec notamment, la construction d’une distillerie, développant une activité de production de bioéthanol, la CSS recherche également à optimiser l’utilisation des sous-produits issus du traitement du sucre.

Acteur essentiel de l’économie régionale, la CSS fournit de l’eau et de l’énergie aux populations avoisinantes et emploie environ 6 000 personnes en période de campagne sucrière (de novembre à juin) se positionnant ainsi, après l’Etat, à la 1ère place des employeurs privés du Sénégal.