Protection de l’environnement

Malgré les difficultés de concilier productivité et protection de l’environnement en matière d’agriculture, le projet KT 150 joue un rôle moteur dans l’atteinte d’objectifs écologiques.

Au niveau environnemental, ce projet implique :

  • la préparation d’une certification ISO sur l’environnement avec une mise en place progressive de toutes les procédures et normes nécessaires à la gestion de l’environnement
  • la réorganisation de la gestion des eaux usées industrielles et des déchets solides
  • le traitement des fumées de la nouvelle chaudière
  • la mise en place d’un dispositif de suivi des eaux de drainage pour éliminer la pollution des cultures et de l’environnement en général
  • la gestion des pesticides avec le respect de la réglementation en vigueur, notamment en matière d’approvisionnement, de stockage, de transport et d’utilisation de ces produits ainsi que l’élimination de leurs résidus
  • la lutte contre la pollution (fumées, eaux de rejet …) par la sensibilisation et l’information des travailleurs et autres partenaires telles que les populations avoisinantes sur les impacts environnementaux potentiels
  • l’instauration d’un contrôle strict garantissant une meilleure propreté dans le casier agricole y compris pour les zones à aménager et les pistes d’accès
  • la réfection des bâtiments et l’aménagement des espaces communs pour les rendre plus confortables et accueillants
  • la vente de Crédits Carbone accordés par le MDP (Mécanisme de Développement Propre) des Nations Unies.
  • Suite au protocole de Kyoto de 2005, toute entreprise réduisant sa consommation en produits pétroliers (fuel, gasoil, essence…) en faveur des biomasses, des énergies éolienne et hydraulique et donc émanant moins d’oxyde de carbone (CO2) se voit, dans le cadre des accords entre les Nations Unies et la Banque Mondiale, obtenir des Crédits Carbone.

Chaque tonne de gasoil non utilisée deviendra une tonne de crédits Carbone qui sera commercialisée via les marchés dans les pays développées soumis au protocole.

L’installation d’une chaudière et d’un turbo générateur de 25 MW fonctionnant à la biomasse fait de la CSS la 1ère entreprise sénégalaise et la 2nde en Afrique de l’Ouest à annoncer son projet dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre (MDP). Ce projet permettra la diminution de 262 000 tonnes de CO2 durant les 7 prochaines années.

La CSS de par ses investissements dans les énergies propres et l’utilisation de la bagasse comme combustible a obtenu 40 000 tonnes de Crédits Carbone pendant 21 ans.

Le projet KT 150 amènera l’entreprise, à court ou moyen terme, à transformer tous ses pompages à gasoil en pompages à énergie électrique produite par la fibre de canne.